#1 . Le Documentaire et ses déboires

Il y a bientôt trois ans de cela, lorsque, un soir, assise confortablement sur mon canapé, je sors avec un ton nonchalant « Je crois que j’ai envie de monter un groupe », je ne m’attendais certainement pas à en être là aujourd’hui.

Ce soir là, sans le savoir, je pose, et Lætitia pose avec moi, les premières pierres d’un des projets les plus colossaux de toute notre vie : La Nuit du Chasseur (Recherches sur l’Invisible).

Capture d_écran 2016-05-18 à 00.10.42
(Fun fact : pour celles et ceux qui ne l’ont pas reconnu, l’image qui nous a servi de titre pendant deux ans a été prise aux Châteaux de Bruniquel)

A l’époque, je travaille avec Vanessa (@theparanormaltraveller) et elle rejoint de suite le groupe. Pam, ma meilleure amie, arrive ensuite, plus par curiosité que conviction.

Les enquêtrices, c’est fait.

Se pose ensuite la question inévitable de tout groupe d’enquêteurs, faisons-nous, ou ne faisons-nous pas des vidéos pour partager le fruit de notre travail avec d’autres passionnés ?

Partager, oui bien-sûr. Parce que l’ouverture aux autres est capitale. La question paranormale n’est pas une question comme les autres.

Comme je le dis souvent, nous ne traitons pas de mode ou de cuisine (bien loin de moi l’envie de minimiser ces deux sujets, attention), nous traitons de l’existence d’une vie après la mort.

Moi, toi, elles et eux, nous tous, nous allons mourir. Ce qu’il advient de nous ensuite concerne donc absolument tout le monde. Et le sujet est grave et plutôt triste.

Therefor, si nous le faisons, je veux que nous le fassions bien (et là celles et ceux qui me connaissent sourient parce qu’elles et ils savent à quel point je suis relou dans le travail et mes passions. Je dois aller au bout de tout, tout le temps). Il nous faut donc une équipe technique, composée de pros, et qui s’occupera de ce que nous, nous ne savons pas faire : le tournage.

Je suis tatoueuse (surprise, non ?), j’ai donc la chance de brasser beaucoup de client.e.s et de gens de milieux professionnels très variés. Assez vite donc, nous trouvons des novices en paranormal mais pas en caméra. Et nous voici au complet.

IMG_0177
(Fun fact : une personne de cette équipe est toujours souriante, sauras-tu la trouver  ? )

IMG_0573

Démarre alors le tournage de nos premières enquêtes, celles qui constituent « Le Documentaire » :

  • les Châteaux de Bruniquel,
  • les cachots Royaux de Saint Quentin,
  • l’hôpital Maison Blanche,
  • l’ancienne Colonie (le lieu est maintenu secret).

Cet été 2015, nous passons notre temps à rouler beaucoup, à tourner beaucoup aussi, à nous engueuler un peu (sinon c’est pas drôle) et à grandir.

A grandir dans nos techniques d’enquête comme dans nos techniques de tournage. Nous apprenons à prendre du recul et à prendre sur nous.

Il faut comprendre que le travail n’est pas facile.

Pour commencer, chaque enquête signifie au moins une nuit entière de tournage quasi non stop. Dans des lieux souvent sans électricité, sans chauffage, isolés… Si nous sommes là par choix et par passion, nous en restons humaines et tout est dur. Honnêtement.

Heureusement, les résultats sont là ! Nous enregistrons pendant le tournage du documentaire de très belles manifestations. Je pense notamment à cette respiration qui se fait entendre juste à côté de nous, trois fois, à l’hôpital Maison Blanche. Ou encore à cette petite voix d’enfant qui s’adresse à Julien (cadreur ce jour-là), en l’appelant par son prénom, alors que nous, sur place, nous n’entendons rien.

Capture d_écran 2017-09-06 à 15.49.55
L’ancienne colonie

Le travail a payé.

Et va s’arrêter.

Impossible de trouver une monteuse, trop de travail pour tout le monde, pas le temps pas le temps, pas le temps.

Il faudra attendre sept mois pour enfin trouver une monteuse qui nous aide à accoucher du documentaire. Premier du nom.

Cette vidéo fait notre fierté, on ne va pas vous le cacher. Nous avons tout donné, et ça se voit.

Lorsque je le regarde aujourd’hui, le Documentaire me rend toujours un peu nostalgique. Nous n’avions pas les connaissances que nous avons maintenant, et nous faisions beaucoup d’erreurs. Mais nous avions la fraîcheur.

Nous avons gagné en résultat et en sérieux. Mais, comme je le dis souvent aux filles en rigolant, nous sommes devenues des vieilles connes.

Des vieilles connes qui ont également faite une rencontre décisive pour la suite du projet : vous.

Jamais, et je dis bien JAMAIS, nous n’avons pensé que quelqu’un.e d’autre que nous (et nos familles) regarderait notre vidéo. Nous avons soigné les choses, certes, mais pour nous d’abord. Et sans que nous ne comprenions trop comment ni pourquoi, les vues ont augmenté, jour après jour. Les commentaires sont arrivés. Nombreux mais surtout bienveillants, justes, intéressants. Quelle belle victoire, celle du partage dans le respect.

Oui oui je sais, je deviens sentimentale… Mais comment ne pas l’être quand on se rend compte que les gens voient et comprennent et s’approprient notre travail ? Quand on se rend compte que, même perdues au fin fond de la campagne française, dans un château en ruines, dont le sol menace de s’effondrer, nous ne sommes pas seules. Puisque nous vous avons, vous.

1427889686
Les cachots royaux Saint Quentin

 

chateaux-de-bruniquel-1
Les Chateaux de Bruniquel

 

Capture d_écran 2018-01-22 à 19.41.11
Attention respiration glauque dans 5, 4 ,3…

 

3 réflexions au sujet de « #1 . Le Documentaire et ses déboires »

  1. Cette première page du carnet est juste au top! On découvre vos aventures et ainsi que vous sous un autre jour. J’admire votre passion et j’aime que vous nous la partagiez. Je vous souhaite de pouvoir continuer cette aventure (en tous les cas je le souhaite!). Merci à vous pour ce partage, je pars tricoter devant l’un de vos épisodes!

    J'aime

  2. Joli récit à votre image …………..que de croisades et de quêtes au delà de l’invisible vous attendent et vous ne serez jamais seules sachez le …Derrière nos écrans et nos claviers une multitudes d’âmes vous suivent, vous regardent et aiment votre travail ………. Longue vie à vous et gros bisous (trop chouette la rime lol)
    amicalement
    Myriam

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s