#2 . Apparemment elle sont seules

Tout avait commencé par la perspective d’un charmant week-end à la campagne, au soleil, à enquêter sur les phénomènes vécus par une famille, dans une demeure pas si ancienne.

IMG_4096
Fun fact : certains d’entre nous portent même des shorts

Lætitia, Pam, Vanessa, Julien (cadre), Pauline (son) et moi sommes de bonne humeur. On fait des blagues, on se marre, on fait des jolis plans avec des jolies statues.

IMG_4093
La preuve

Dans cet ancien hôtel, difficile de ne pas profiter de l’instant présent sans penser non pas au lendemain, mais plutôt à la nuit que nous allons passer. Nous sommes vraiment, vraiment isolé.e.s, et tout est un peu plus lent.

Nous commençons par faire ce que l’on appelle les plans de coupe. Très bonne opportunité pour découvrir le lieu, se l’approprier, réfléchir au plan de travail du soir. A savoir, qui va où, quand et avec quel matériel.

Les phénomènes rapportés par les témoins sont nombreux et plutôt impressionnants. C’est excitant, mais ça colle aussi un peu la pression, ne nous le cachons pas. Revenir bredouilles après avoir entendu parler de grognements, de bruits la nuit, d’apparitions même ! C’est impensable. Il faut essayer de tout bien réfléchir, de tout bien quadriller.

L’avantage sur cette enquête c’est que nous dormons sur place. Comprenez par là que l’enquête ne s’arrête jamais, finalement.

IMG_4092
Fun fact : dans quelques heures je vais me faire foncer dessus par une entité.

Pour l’instant il faut déjà qu’elle commence.

Il est aux alentours de 20h quand nous partons pour la première étape de notre enquête : nous rendre dans la foret, à l’endroit même où l’ancienne propriétaire s’est pendue, et tenter un contact.

Malgré qu’il fasse encore jour, perdues au milieu des bois, la lumière naturelle ne nous parvient que peu et tout semble hyper sombre et intimidant.

Arrivées à l’endroit exact, je dis aux filles « Est-ce que c’est cet arbre-ci ou est-ce que c’est cet arbre-là ? Je n’en sais rien, mais c’est là qu’elle s’est pendue. » J’apprendrai plus d’un an plus tard que la première chose que le propriétaire a fait en achetant le domaine, c’est de faire abattre l’arbre en question. Alors tu peux toujours chercher, Vonette !

Comme l’on peut s’en douter lors d’une enquête en extérieur, qui plus est en forêt, il est quasiment impossible de dissocier un son « naturel », d’un son « surnaturel ». Ce craquement de branche est-il dû à une entité ou un animal ? Je ressens un courant d’air froid, est-ce la nuit qui tombe ou un fantôme qui me frôle ?

Bon.

Très vite nous nous rendons compte que par souci d’honnêteté et d’objectivité (oui ok par souci que ça fait peur aussi et que y a des sangliers, d’accord), notre travail dans la forêt ce soir va s’arrêter à dire bonjour, et à rendre hommage. Moi-même je ressens beaucoup de respect et un peu de tristesse quand je pense à cette femme qui, désespérée, au bout du bout, vient se pendre à un arbre. Loin de tout. Je me demande comment elle se sentait quand elle est venue ici. Je me demande si elle a réellement mis le feu à sa chambre. Ou si tout est un mensonge, un masque.

Souvent, dans nos enquêtes, nous nous retrouvons confrontées à des histoires tragiques. Et ça me (nous, je crois) touche à chaque fois. Les légendes n’en sont jamais totalement pour nous. Il n’y a pas de « Dame Blanche » mystérieuse ou « d’Ombre Noire » dans le grenier. Il n’y a rien de romanesque. Il y a des gens. Comme vous et moi. Qui ont sans doute vécu des choses fortes et dures, qu’ils/elles soient mort.e.s ou non, qu’ils/elles errent encore ici ou pas. Nous essayons toujours de nous intéresser aux gens et de traiter les gens comme tels. C’est peut-être d’ailleurs grâce à ça que nous avons pour l’instant des résultats à chaque fois (vous ne me voyez pas mais je touche du bois).

Et du coup, cette femme là, qui s’est pendue, j’y pense, et je lui parle, à voix haute comme on peut le voir dans l’épisode, mais dans ma tête aussi. Je lui dis que je suis désolée pour elle.

Et il est l’heure de se séparer et de partir travailler en binôme.

Vanessa et moi nous rendons dans une des chambres. Peut-être la plus bizarroïde, avec son escalier qui ne mène nulle part. Nous savons que deux entités sont apparues devant une amie de la famille ici.

Elle les a vu comme elle nous voit.

Nous ne les verrons pas nous même.

Nous entendrons par contre des voix, un rire et quelqu’un.e me courir dessus alors que je me tiens dans le-dit escalier. La peur de ma vie mon pote. J’entends encore les pas arriver vite vite, comme si quelqu’un.e arrivait sur moi. Je les ai d’abord entendus sur la rambarde, puis sur le bois des escaliers. Comme d’habitude, l’audio enregistré par les appareils est beaucoup moins impressionnant que ce que nous, nous avons entendu sur place. Mais au moins les pas sont bien là.

Capture d’écran 2018-01-24 à 18.04.54 1.png
Dévalage d’escaliers dans 5, 4, 3…

L’autre phénomène marquant (ultra marquant) de ce tournage, c’est bien-sûr ce qui reste à ce jour notre plus (glauque) bel enregistrement, le fameux « Apparemment elles sont seules ».

Mais seules de quoi bordel ? Qui seules ? Et puis pourquoi tu dis ça ? Et c’est qui qui grogne ?

Vais-je vous reparler de ce moment hors de la réalité, chez Pam, quand nous tombons, mais alors complètement par hasard, sur ce pve ? Non. Je vous l’ai raconté plusieurs fois lors de lives et comme je suis une vieille qui radote pour une fois, je vous épargne.

Mais les conclusions sont là, évidentes : au bout d’à peine cinq enquêtes, chance du débutant, nous enregistrons une voix qui tend à prouver que :

  • des entités nous regardent et nous voient,
  • ces mêmes entités parlent de nous en sachant que nous ne les entendons pas,
  • elles ont pas l’air hyper sympa.

Je sais que je suis du genre à m’enthousiasmer pour un bébé panda qui éternue sur Youtube, mais quand même ! Nous sommes débutantes et nous venons d’emmagasiner une preuve qui a une valeur incroyable !

Capture d_écran 2018-01-24 à 18.09.31
Le malaise. La gênance. La peur.

L’Ancien Hôtel était une belle enquête et ça reste un de vos épisodes préférés, vous nous l’avez dit ; pour nous aussi.

C’est pour cette raison qu’il était si important d’y retourner avec la nouvelle équipe pour approfondir le travail. Avec plus de connaissances et plus de maturité. Et nous avons même doublé tout ça puisque nous avons invité nos ami.e.s du GREPP ! On vous racontera tout ça bientôt.

Pour conclure ce carnet et vous donner une idée de l’ambiance qui régnait au sein de l’équipe après cette enquête : nous en avons retrouvé une partie, au petit matin, sur les canapés du salon, qui avait eu trop peur pour rester dans les chambres !

Je vous laisse avec quelques photos, et vous dit à très vite pour un numéro #3 !

xoxoxo

Vonette

IMG_4094
« T’es sûre que c’est safe ton truc ? » « Mais ouiiii t’inquiète, descend me faire des plans de l’eau ». Aka Vonette le Dictateur.

 

IMG_4095
1 heure à galérer en voiture avec les caméras, les perches et tout le bordel pour 3 secondes de plan dans l’épisode. Y a pas de petit sacrifice.

5 commentaires sur “#2 . Apparemment elle sont seules

Ajouter un commentaire

  1. Je me pose une question (peut-être vous l’êtes vous posée aussi) : comment auriez-vous réagi si vous aviez entendu cette phrase au moment où elle a été prononcée ?

    J'aime

    1. Hello Ludivine, merci pour ta question. Alors pour être honnête je pense qu’ils se seraient passé deux choses :
      – pdt 1h Nous aurions essayé de trouver tout et n’importe quoi pour justifier de façon naturelle ces voix. C’est ce qui s’est passé lorsqu’on les à trouvé. On y croyait tellement pas, que toutes les éventualités y sont passé !

      – Ensuite clairement nous serions parties haha! Personne n’aurait pu rester là bas après ça je pense. Le ton était tellement menaçant!

      Voilà j’espère que ça te répond !

      Vonette

      J'aime

  2. Vonette à quand un recueil de récit ??? belle écriture en tout cas ……
    Perso j’ai adoré cette enquête et j’ai hâte de découvrir votre retour là bas 😉
    Merci de votre présence sur la toile encore une fois ……..;)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :